Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle rabattait les oreilles de ses amis de son slogan  on est chez nous, si bien qu'à force elle était effectivement chez elle , mais seule.

Seule de cette  solitude crée par le rejet des autres , par un nombrilisme maladif  qui consiste à ne voir de bien que ce qui la concerne , à refuser le progrès , la culture , la diversité.

Un jour elle rentra du marché ou elle avait soulé les chalands de ces principes  rétrogrades, et elle s'enferma chez elle pour ruminer ses déboires, personne ne la comprenait.

Elle ouvrit la porte du placard ou elle détenait tous ses souvenirs, un exemplaire usé de mein kanpf.

un drapeau usé , des cartes postales d'amis allemands  disparus et elle pleura sur son sort.

Elle ne prêta pas garde à la porte du  placard qui se refermait toute seule et se trouva enfermée.

On retrouva son corps momifié des mois plus tard , elle  était chez elle comme elle le souhaitait.

Tag(s) : #humour

Partager cet article

Repost 0